La navigation sur le site  https://romans-patrimoine.fr  est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur

L’association Sauvegarde du patrimoine romanais péageois propose : 

- d’ouvrir, en musique, les portes de lieux patrimoniaux habituellement fermées au public,

- d’évoquer, au cours de visites, quelques tranches d’histoire de notre cité.

-Le 4 mai, en partenariat avec « Drôme des Guitares » et l’amicale des Arméniens de Romans, les portes de l’Eglise Saint Nicolas ont été ouvertes pour la première soirée de « Petites cours, jardins & résonances », F.Gardelle a 

Drôme des guitaresretracé l’histoire riche et mouvementée de cette église construite à la fin du XIIème siècle par les habitants du quartier, pour honorer Saint Nicolas, protecteur des « gens des rivières ».Depuis 1988, elle est dévolue à l’Eglise apostolique Arménienne.

 

 

 

 

 

- Le 13 mai, « la côte des Cordeliers Pas à Pas » : Une nouvelle approche de

Côte des CordeliersL’histoire de Romans. Jusqu’à la construction des quais de l’Isère, la Côte des Cordeliers était le passage obligé des charrettes pour aller du bas de la ville à la ville haute en contournant celle-ci à l’extérieur des remparts. Elle connaissait une circulation intense et peu entretenue, de nombreux accidents s’y produisaient. Elle était bordée par le monastère Sainte-Ursule dont on retrouve la trace dans les immeubles de part et d’autre de la côte Sainte-Ursule et par l’église et le couvent des Cordeliers, démolis en 1802 qui occupaient toute la surface de l’actuelle place Jules Nadi. La Côte des Cordeliers a toujours été très passante et très commerçante. Les immeubles tels la Grande Maison, la maison Marquet ou les halles témoignent de l’évolution urbaine au cours des siècles.

           

- Le 14 mai, dans les jardins du Parc Mossant à Bourg de Péage, le groupe EPSILON nous a transportés en  Grèce, mais auparavant, nous avons évoqué les années où les chapeaux Mossant coiffaient le monde.

Des mélodies séfarades aux chants d’Asie mineure et des Balkans, Epsilon entrouvre la porte au monde si particulier du « blues grec » et tisse la trame d’un imaginaire en route vers d’autres rivages. Laissons-nous porter…

- Le 18 mai, visite à Bourg de Péage, découverte historique, botanique et légendaire du BOIS DES NAIX.

- Le 25 mai La Sauvegarde du patrimoine fête ses 30 ans :

            à De 10h à 19h, ouverture du Calvaire des  Récollets

En partenariat avec l’Entrepôt du bricolage, nous vous invitons à participer à l’atelier « Patrimoine et Peinture ». Chaque participant sera récompensé. « Amateurs, tous à vos pinceaux ! ».

Deux visites guidées à 11h et 15h.

(Pour toutes informations tél 04 75 05 26 22)   

à 10h, visite de la Cité de la musique, quai Sainte Claire.

à 14h, visite des fontaines de Romans, Rd 1 rue des Clercs.

à 16h, visite de l’hôtel de Clérieu, place aux herbes, avec le quatuor de saxophones de l’Harmonie de Bourg de Péage.

à 20h, église sainte Croix, avenue Berthelot, concert avec JB Mathulin, « le pianiste au piano ambulant », 1er prix du concours international de Montrond les Bains en 2009 et en 2010 à l’unanimité du jury, 1er prix du concours international Chopin de Brest.

à 21h30, visite aux flambeaux du Calvaire avec le quatuor de saxophones de l’Harmonie de Bourg de Péage.

 

L'association S.P.R.P. a pour buts de défendre et de favoriser la conservation du patrimoine architectural, historique, culturel et environnemental des villes de Romans, Bourg de Péage et leurs pays, par l'étude et une meilleure connaissance des deux cités traversées par la rivière Isère. Elle a pour objets d'organiser diverses manifestations, expositions et conférences, parutions, journées du patrimoine. L'association S.P.R.P. s'interdit toute propagande politique ou religieuse et toute forme de discrimination et garantit la liberté de conscience.