La navigation sur le site  https://romans-patrimoine.fr  est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur

  Du haut de ma tour, Moi, le plus vieux des Romanais, je rythmais imperturbablement votre vie. Mais voilà que mon grand âge…je suis né en 1429, a eu raison de mon carillon. Pourtant, perché à 37 mètres, je suis au courant de toutes les rumeurs de nos deux cités, j’aurais du faire attention et donner l’alerte à notre premier magistrat qu’une réparation était nécessaire…

       kremer 4867
Je suis resté sans voix pendant plusieurs mois. La première tentative de réparation, cet été, m’a rendu mon mécanisme mais je n’en restais pas moins muet, ce qui a fait dire à mes détracteurs que la ville m’avait laissé « tomber » et que le célèbre adage romanais, revu et modifié pour les circonstances : « Jacquemart est bien vieux, il ne survivra peut-être pas à tous les gens qu’il a vu naître » devenait réalité…et bien non ! En tenu des « Volontaires de 1792 », je suis reparti au combat et j’ai repris mes fonctions. Je suis toujours là et je continue à veiller à la destinée de la ville.

          A la surprise de tous, ce mardi, j’ai retrouvé de l’activité. A nouveau mon carillon égrène sa mélodie. Les quarts et les demis scandent notre vie. Il n’en sera pas de même pour midi et 18h, sur une toute autre mélodie. Pour les aînés, les couplets sont, depuis fort longtemps connus, mais pour les plus jeunes…

          Aussi, sans vexer personne…tout en m’écoutant carillonner, vous pourrez fredonner les quelques lignes que je vous redonne.

            Première mélodie, le refrain du chant du Barragn’s Club :

                                   Barrag’s oui Barragn’s
                                   Nous serons, nous serons toujours,
                                   Nous serons, nous serons Barragn’s,
                                   Jusqu’au der…, jusqu’au dernier jour.
(Paroles tirées du livre Barragn’s Club 1923 – 2003)

            Seconde mélodie, une sorte d’hymne à Romans

                                   « Sian lous ménà de vé Saint Nicolà,
                                   De la Pavigne et de vé Jacquama
                                   Sian lous ména doo Piage et de Romans
                                   Et j’âman las saucissa et lous matafam ».

             Romanaises, romanais me voilà à nouveau dans votre vie, encore merci de votre bienveillance, comptez sur moi pour accompagner vos joies et vos souffrances.

                La Sauvegarde du Patrimoine romanais - péageois

L'association S.P.R.P. a pour buts de défendre et de favoriser la conservation du patrimoine architectural, historique, culturel et environnemental des villes de Romans, Bourg de Péage et leurs pays, par l'étude et une meilleure connaissance des deux cités traversées par la rivière Isère. Elle a pour objets d'organiser diverses manifestations, expositions et conférences, parutions, journées du patrimoine. L'association S.P.R.P. s'interdit toute propagande politique ou religieuse et toute forme de discrimination et garantit la liberté de conscience.