La navigation sur le site  https://romans-patrimoine.fr  est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur

NOM DU PROPRIÉTAIRE : Commune de Bourg-de-Péage

LOCALISATION :
Nom de rue : Rue du Docteur Eynard
Carte :
Catégorie architecturale : Architecture de l'administration et de la vie publique

DATATION :
Monastère à partir de 1621, pose de la première pierre.
Eglise désaffectée en 1884 et détruite en 1969.
Façade nord actuelle refaçonnée en 1825 par la commune.

HISTORIQUE :
1614 - les trois premiers Minimes s’établissent à Bourg de Péage
1621 - pose de la première pierre par le seigneur de Pizançon.
1791 - dissolution de l’ordre, acquisition de ses biens par Roux, maire de BdP. La partie est du couvent abrite les services municipaux et le siège du tribunal cantonal.
1820 - la fondation Dedelay d’Agier (don de 1817) installe , dans l’aile accolée à l’église, un hospice pour déshérités, une école et un centre de distribution de repas pour nécessiteux gérés par les sœurs du Saint Sacrement.
1820 - retrouve son affectation de lieu de prière réservé aux sœurs du Saint Sacrement
1884 - L’Eglise est désaffectée, les bâtiments du couvent continuent à abriter les services municipaux, l’hospice est maintenu. Il est modernisé en 1966, agrandi en 197...?

DESCRIPTION :
Matériaux :
État de conservation :

  •  Bon : le cloître a été intégré dans les aménagements successifs et la plupart des éléments ne sont plus apparents.

BIBLIOGRAPHIE :
JC Poncelet et Bruno Charignon, 1988, « Bourg de Péage, son patrimoine historique, ses curiosités » Le monastère et l’église des Minimes pages 9 à 13 et 20-21

 JMV  Octobre 2009

 

 

                       

 
Façade nord de l'Hôtel de Ville
  cloître du couvent de Minimes
 
                                   1914 Façade nord de l'Hôtel de Ville et ancienne église des Minimes.
 
            Dessin du cloître du couvent de Minimes au XVIIIe siècle.
 
 La façade de 1825
 
                      Un pilier du cloître
 
                                                          La façade de 1825 rénovée.
 
                                  Un pilier du cloître de 1621 .

L'association S.P.R.P. a pour buts de défendre et de favoriser la conservation du patrimoine architectural, historique, culturel et environnemental des villes de Romans, Bourg de Péage et leurs pays, par l'étude et une meilleure connaissance des deux cités traversées par la rivière Isère. Elle a pour objets d'organiser diverses manifestations, expositions et conférences, parutions, journées du patrimoine. L'association S.P.R.P. s'interdit toute propagande politique ou religieuse et toute forme de discrimination et garantit la liberté de conscience.